Communiqués de presse 2020

Un affaiblissement de l’AVS et des PME a été évité

GastroSuisse se félicite du rejet clair de l’initiative populaire «Pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre». Cela permettra aux compagnies d’assurance, aux banques et aux institutions de prévoyance publique et professionnelle de continuer à investir de manière diversifiée. GastroSuisse salue également le non à l’initiative des entreprises responsables. La Suisse restera ainsi une place économique attrayante pour les entreprises internationales.

Le Conseil fédéral augmente son enveloppe – mais l’effet reste incertain
Les entreprises durement touchées par la crise du coronavirus devront être soutenues à hauteur d’un milliard de francs dans le cadre des mesures de cas de rigueur. Cependant, un patchwork cantonal se profile à l’horizon, et il faudra peut-être attendre longtemps avant que l’argent ne soit effectivement reversé

ICOMOS annonce «L’hôtel/le restaurant historique de l’année 2021»

Le château Schadau à Thoune est «l’hôtel historique de l’année 2021». «Le restaurant historique de l’année 2021» est la brasserie La Bavaria à Lausanne. Un prix spécial est décerné à la coopérative Baseltor à Soleure. Les trois prix ont été remis aux lauréats, lundi 16 novembre 2020, par les membres du jury «Hôtel historique et restaurant historique de l’année».

Se former maintenant avec Progresso: 36 nouvelles formations en 2021

Les collaborateurs qualifiés ont de meilleures perspectives professionnelles. C’est particulièrement vrai en ce moment et pour les mois qui vont suivre. Les collaborateurs n’ayant pas encore de formation dans l’hôtellerie-restauration devraient donc en profiter maintenant. La qualification de base Progresso est proposée pour le service, la cuisine, l’intendance et la restauration de système. Davantage de cours sont prévus l’an prochain afin de répondre avec flexibilité aux besoins des personnes en formation et des entreprises.

 

Une situation inacceptable: le Conseil fédéral prêt à sacrifier l’hôtellerie-restauration

La crise du coronavirus pèse lourdement sur l’hôtellerie-restauration. Pas moins de 100 000 places de travail sont menacées de disparition. Mais lors de sa conférence de presse de ce jour, le Conseil fédéral a fait le choix d’accepter délibérément une vague de faillites dans l’hôtellerie-restauration. GastroSuisse, la fédération de la branche, est profondément déçue et demande à la Confédération et aux cantons d’au moins mettre en œuvre les mesures prévues rapidement et scrupuleusement, afin d’éviter une catastrophe encore plus grande.

Les partenaires sociaux de l’hôtellerie-restauration réclament des mesures de soutien immédiates

Face à la situation dramatique dans laquelle se trouve l’hôtellerie-restauration à cause de la pandémie, les partenaires sociaux réclament au Conseil fédéral et au Parlement des mesures de soutien supplémentaires de plus grande ampleur afin de venir au secours des établissements et de sauver des emplois.

Patrik Hasler-Olbrych devient responsable de la communication de GastroSuisse

Patrik Hasler-Olbrych (46 ans) prendra la tête du service de la communication de GastroSuisse, la fédération de branche pour l’hôtellerie et la restauration, à partir du 1er novembre 2020. A ce titre, il devient membre de la direction de GastroSuisse et responsable des relations avec les médias, de la communication en ligne et de la publication du magazine spécialisé de la fédération «GastroJournal».

Les nouvelles mesures empirent la situation de l’hôtellerie-restauration

La fédération de branche, GastroSuisse, avait demandé des mesures proportionnées et de soutien afin d’éviter l’effondrement de l’hôtellerie-restauration. Malgré cela, le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de nouveaux durcissements, dont l’efficacité n’est pas confirmée. Ainsi, la situation dans l’hôtellerie-restauration empire, 100 000 postes de travail sont en danger.

Conférence de presse du 27 octobre 2020: GastroSuisse tire la sonnette d`alarme
Le gouvernement risque de mener la restauration droit dans le mur


Le nouveau durcissement du Conseil fédéral et, en particulier, de certains cantons, met l’hôtellerie-restauration au bord du gouffre. Une deuxième fermeture prononcée par les autorités entraînera inévitablement la faillite d’innombrables entreprises et la perte de milliers de postes de travail. La branche à l’unisson tire la sonnette d’alarme et demande au gouvernement d’agir. Des mesures proportionnées et de soutien pour l’hôtellerie-restauration sont nécessaires, faute de quoi les dommages économiques et sociaux à long terme seront bien pires que la maladie elle-même.

Discours

Photos

La Loi COVID-19 sur les loyers commerciaux est conforme à la constitution

La loi COVID-19 sur les loyers commerciaux est compatible avec la Constitution fédérale. Un nouvel avis de droit du professeur de droit Felix Uhlmann le confirme et contredit donc l’Association des propriétaires fonciers.

Communication d’un changement de personnel:
Ulrike Kuhnhenn quitte l’Ecole Hôtelière Belvoirpark de Zurich

La Fédération de la branche GastroSuisse informe par la présente d’un changement de personnel à l’Ecole Hôtelière Belvoirpark de Zurich HF. Sur la base d’une restructuration prévue et réorganisation, la directrice Ulrike Kuhnhenn quitte l’entreprise

Prise de position sur les nouvelles mesures de protection de la Confédération: Continuer à se régaler en sécurité dans les restaurants

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui de nouvelles mesures de protection pour endiguer la pandémie du coronavirus. L’hôtellerie-restauration est également touchée. Au vu du nombre croissant de cas, la branche fait preuve de compréhension. Elle veut éviter un nouveau confinement et continuer à permettre à la population de passer des moments agréables en dehors de ses quatre murs dans un environnement bien protégé.

Lancement de la « Quinzaine de restauration IGP » : les spécialités suisses authentiques au menu !

L’Association suisse des AOP-IGP, en collaboration avec GastroSuisse, Proviande, Swiss Wineet le grand distributeur Prodega, lance une quinzaine de restauration IGP. La première édition de cet évènement culinaire national aura lieu du 27.02 au 14.03 2021 et fera la part belle aux produits suisses authentiques et goûteux

Votation populaire fédérale du 27 septembre 2020
La loi sur le congé de papa affaiblit le partenariat social

GastroSuisse se réjouit du «non» clair à l’initiative de limitation, néfaste au tourisme et à l’économie. Par contre, la fédération regrette que les votants suisses préfèrent une approche «clef en main» du congé paternité au partenariat social. 

Le plan directeur est destiné à ouvrir des perspectives pour l’hôtellerie urbaine

Une intervention lors de la session d’automne demande au Conseil fédéral qu’il établisse un plan directeur pour l’hôtellerie urbaine en crise.

Au cours de la pandémie du coronavirus, le tourisme urbain en particulier a été confronté à d’importants défis. C’est pourquoi HotellerieSuisse a demandé en juillet déjà que des mesures supplémentaires soient prises pour assurer son avenir. Un postulat déposé par la Conseillère nationale Simone de Montmollin (PLR/GE) demande maintenant que le Conseil fédéral présente un plan directeur permettant d’améliorer les conditions-cadres des MICE (réunions, congrès, expositions, foires) et des grandes manifestations. HotellerieSuisse, GastroSuisse et Expo Event saluent cette procédure.

Changement à la tête de l’Ecole Hôtelière de Genève ES:
Susanne Welle succède à Alain Brunier

Dès le 1er novembre 2020, Susanne Welle reprendra la direction de l’Ecole Hôtelière de Genève ES, qui fait partie de l’organisation faîtière GastroSuisse. Elle succède ainsi à Alain Brunier, directeur de l’école depuis de nombreuses années.

L'industrie du tourisme se positionne pour le reste de la saison

L'image de la saison touristique d'été 2020 peut être trompeuse: bien que de nombreuses destinations de vacances aient bénéficié d'un nombre élevé de touristes, le secteur dans son ensemble est confronté à des défis existentiels.
En vue de garantir une saison d'automne et d'hiver fonctionnelle, les représentants de l'Alliance du tourisme se sont prononcés aujourd'hui, lors du 3e sommet du tourisme, contre les obstacles supplémentaires et en faveur de l'ouverture des frontières.

Communiqué de presse du 31 août 2020
Prise de position: Revendications de l'alliance du tourisme en rapport avec la pandémie de Covid-19

GastroSuisse publie des données actuelles:
L’hôtellerie-restauration subit également en juillet une diminution du chiffre d’affaires

L’hôtellerie-restauration souffre en juillet également d’une diminution du chiffre d’affaires comme conséquence du COVID-19; il y a toutefois des différences, notamment régionales. Les établissements dans les villes et les agglomérations ont enregistré un fort recul de leur chiffre d’affaires par rapport au même mois de l’année précédente. Ceux dans les régions de lacs et de montagnes ont subi en juillet 2020 une diminution comparativement moins forte. Pour de nombreux établissements, la situation reste très critique.

Communiqué de presse des associations de la branche en concertation avec l‘OFSP:
Large soutien pour les mesures supplémentaires sur une base volontaire

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et les associations de la branche GastroSuisse, HotellerieSuisse et Swiss Catering Association ont revu ensemble le plan de protection pour l’hôtellerie-restauration en ce qui concerne les visières de protection. Ils sont tous d’accord sur le fait que les visières ne remplacent pas de manière adéquate les masques de protection. A l’exception du Tessin, le port du masque n’est pas obligatoire dans l‘hôtellerie-restauration ; les mesures supplémentaires se font sur une base volontaire.

Recommandations de vote pour les votations populaires fédérales du 27.09.2020

GastroSuisse rejette le congé de paternité de deux semaines. Le contre-projet indirect à l’initiative pour un congé de paternité entraîne des surcoûts élevés et affaiblit les solutions basées sur le partenariat social. 

Le Conseil de GastroSuisse dit non au contre-projet indirect pour un congé de paternité payé. Les coûts de 229 millions de francs par an sont comparativement élevés et difficiles à supporter, compte tenu de la récession imminente et de la hausse fulgurante des coûts sociaux.

Nouveau site Internet : vers la formation Progresso en quelques clics

Bâle – Les formations Progresso en cuisine, service, intendance et restauration de système n’ont pas pu être maintenues pendant le confinement. En revanche, la période a notamment été mise à profit pour refondre entièrement le site Internet mon-progresso.ch, lancé en 2015.

Le secteur du tourisme uni contre l’initiative de résiliation

Neuf associations de tourisme ont rejoint les rangs unis du «comité du tourisme NON à la résiliation» qui fait opposition à l’initiative de résiliation. Les enjeux sont élevés pour la branche. Dans la situation actuelle, le tourisme est particulièrement tributaire des bonnes relations économiques entre la Suisse et l’étranger.

Hôtellerie-restauration: gel des salaires minimums pour 2020 et 2021,
demande de prolongation de l’extension du champ obligatoire jusqu’à fin 2022


Bâle.- En 2020 et 2021, les salaires minimums du secteur de l’hôtellerie-restauration resteront au niveau de 2019 en raison de la pandémie de coronavirus. Une augmentation de 0,2 % des salaires minimums est prévue pour 2022. C’est ce qu’ont annoncé aujourd’hui les partenaires sociaux de l’hôtellerie-restauration. Ils s’apprêtent à demander au Conseil fédéral la prolongation de l’extension du champ obligatoire de la CCNT jusqu’en 2022.

Des parlementaires appellent la population à partir en vacances en Suisse

204 parlementaires de tous les partis ont terminé la session d’été en lançant un appel à la population suisse pour qu'elle parte à la découverte de la Suisse cet été.

GastroSuisse lance aujourd’hui une campagne nationale de marketing
«Vous nous avez aussi manqué», tel est l’appel du cœur lancé par l’hôtellerie-restauration

La fédération de branche GastroSuisse lance aujourd’hui une grande campagne de marketing dans toute la Suisse. Dans son message «Vous nous avez aussi manqué», la campagne exprime la joie de l’hôtellerie-restauration de pouvoir retrouver ses clients après le confinement dû au coronavirus. A l’aide d’images sympathiques et authentiques, les cafetiers, restaurateurs et hôteliers de toute la Suisse souhaitent à nouveau la bienvenue à la population dans leurs établissements.

Le secteur du tourisme salue les vastes mesures d’ouverture

Le Conseil fédéral vient heureusement de décider de vastes mesures d’ouverture et d’annoncer la fin de la situation extraordinaire. Les conditions essentielles au redémarrage tant attendu du tourisme suisse sont ainsi réunies. L’Alliance du tourisme est ravie de constater que le Conseil fédéral a entendu les revendications et les attentes exprimées lors du dernier sommet du tourisme et salue la décision d’ouverture prise aujourd’hui. En levant l’interdiction de se rassembler et en encourageant explicitement la population à planifier ses vacances en Suisse, le Conseil fédéral crée la sécurité de planification et les conditions de la réussite économique de la saison estivale.

«Travel safely» – le tourisme a besoin d'un déconfinement plus large

La situation reste tendue pour le tourisme suisse. De nombreux établissements restent fermés, l'application des plans de protection provoque des baisses de rentabilité et les clients sont désorientés par le mot d’ordre «stay home» qui est toujours en vigueur. Les onze associations touristiques de l'Alliance ont notamment évoqué ces exigences lors d'un nouveau sommet du tourisme organisé aujourd’hui avec le Conseil fédéral.

Depuis le 11 mai, la plupart des restaurants ont rouverts, mais difficile de dire pour combien de temps.
La volonté de la branche est bien réelle, mais les restaurateurs travaillent à perte

La majorité des établissements de restauration autorisés à rouvrir le 11 mai, sous réserve de conditions strictes de protection contre le coronavirus, a rouvert. Il s’agit pourtant d’une ouverture avec des restrictions lourdes de conséquences, des pertes douloureuses et de grosses incertitudes. Sans assouplissement des conditions imposées, l’ouverture ne sera pas de longue durée. Par ailleurs, tous les établissements de restauration qui doivent rester fermés, en raison de l’interdiction des autorités pour lutter contre le coronavirus, ont absolument besoin de perspectives.

L’expertise de l’ombudsman confirme définitivement que les assurances doivent payer les conséquences du coronavirus

Les assurances épidémie doivent prendre en charge les dommages imputables au coronavirus. C’est également ce qu’indique l’expertise publiée aujourd’hui par l’ombudsman de l’assurance privée. L’expertise du cabinet d’avocat renommé et spécialisé en droit des assurances, que GastroSuisse et l’association cantonale de Bâle-Ville ont publié cette semaine, est ainsi confirmée.

Coronavirus: les assurances doivent payer – publication d’un important avis de droit

Les assurances épidémie doivent prendre en charge les dommages imputables au coronavirus. C’est la conclusion à laquelle aboutit un avis de droit demandé par GastroSuisse et par l’association cantonale de Bâle-Ville une étude d’avocats renommée, spécialisée en droit des assurances. La «NZZ am Sonntag» en a rendu compte dans son édition d’hier. En raison de ce compte rendu, nous avons décidé de communiquer en toute transparence et de publier cet avis de droit.

Le concept de protection de la branche relatif au COVID-19 est disponible 

Le concept de protection relatif au COVID-19 est dès à présent mis à la disposition des établissements d’hôtellerie-restauration en Suisse. Valable pour tous les fournisseurs de prestation de services de la branche, ce concept a été élaboré en collaboration avec l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Il règle la mise en œuvre des conditions imposées par le Conseil fédéral concernant l’exploitation quotidienne des établissements. 

Pour l’instant, seuls les restaurants vont pouvoir planifier concrètement la saison touristique d’été

Sentiments mitigés pour les associations touristiques: le désir de clarté et de sécurité de planification qu’elles avaient exprimé dans une lettre ouverte à la Présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga ainsi que lors du sommet du tourisme du 26 avril n’a été que partiellement entendu. Lors de sa conférence de presse d’aujourd’hui, le Conseil fédéral a présenté ses plans d’ouverture des établissements d’hôtellerie et de restauration. En revanche, et malgré les engagements du Conseil fédéral en faveur de la saison estivale 2020, le calendrier pour les autres domaines du tourisme reste flou.

Ouverture soumise à des restrictions: une opportunité accompagnée de défis

Le Conseil fédéral a décidé mercredi 29 avril, de franchir une nouvelle étape importante dans l’assouplissement du confinement qui inclut également une réouverture progressive des établissements de la gastronomie. Une exploitation limitée sera possible dès le 11 mai.

L'industrie du tourisme est prête à prendre ses responsabilités

Jusqu’à présent, la stratégie de sortie de crise du gouvernement fédéral ignorait l'industrie du tourisme. Dans une lettre ouverte, la branche a donc demandé au Conseil fédéral d'élaborer un plan concret pour les entreprises du tourisme et de l'hôtellerie. Le Conseil fédéral a pris acte de ces revendications et a rencontré aujourd’hui dimanche les représentants de l'Alliance du tourisme lors d’un sommet du tourisme. Ces échanges, auxquels participaient les 11 associations touristiques de l'Alliance ainsi que Suisse Tourisme, ont été ouverts et constructifs

Les assurances épidémies n’ont pas le droit de refuser des prestations

Les assurances épidémies doivent prendre en charge les dommages causés par le coronavirus aux établissements d’hôtellerie-restauration. C’est la conclusion d’une analyse juridique indépendante d’un cabinet d’avocats renommé spécialisé en droit des assurances. Jusqu’à présent, AXA, Helvetia et Generali notamment, refusent de fournir des prestations en lien avec le coronavirus. GastroSuisse s’engage pour les hôtels et restaurants concernés.

GastroSuisse sur les résultats de la séance de la CER-N du 21 avril 2020

La question non résolue du droit de bail pèse lourdement sur les entreprises de l’hôtellerie-restauration. Un flot de procédures judiciaires menace. Les responsables politiques font enfin un pas pour éviter un amoncellement de procès.  

Lettre ouverte: la branche du tourisme exige de la Confédération un plan concret

La stratégie d’assouplissement devait donner à la population et à l’économie les perspectives tant attendues pour la sortie de la crise actuelle. Malheureusement, elle comporte des décisions en partie difficilement saisissables en lien avec la branche du tourisme. La branche du tourisme exige du Conseil fédéral qu’il définisse un plan concret pour les établissements de l’hôtellerie-restauration et les infrastructures touristiques. La branche est prête à élaborer des solutions en collaboration avec la Confédération.

Aucune perspective pour la restauration

Le Conseil fédéral a présenté aujourd’hui son programme d’assouplissement du confinement. Mais il ne s’est pas encore exprimé sur la date de réouverture des restaurants. La branche est ainsi laissée dans l’incertitude. 

L’hôtellerie-restauration et le tourisme nécessitent des mesures de sauvetage supplémentaires

Les fédérations de tourisme saluent le fait que le Conseil fédéral revoit à la hausse le volume des crédits en parallèle à l’étude de mesures complémentaires. Toutefois, chômage partiel et prêts ne suffiront pas à éviter une vague de faillites. Les fédérations de tourisme en appellent à la solidarité des bailleurs, des assureurs et de leurs réassurances.

GastroSuisse se félicite des mesures d’aide aux entreprises

Le 20 mars 2020, le Conseil fédéral a approuvé une aide globale de 32 milliards de francs supplémentaires pour atténuer les conséquences économiques de la propagation du coronavirus. Avec les mesures adoptées le 13 mars 2020, le montant total disponible s’élève désormais à 42 milliards de francs, et sera notamment aussi utilisé pour soutenir l’hôtellerie-restauration.

Le secteur du tourisme sur le report du vote de «l’initiative de résiliation»
Une décision compréhensible, mais lourde de conséquences

Compte tenu de la gravité de la crise du coronavirus, la décision du Conseil fédéral de reporter le vote du 17 mai 2020 est compréhensible et logique. Les soins de santé, la solidarité avec les personnes les plus vulnérables, la protection de la population et le soutien de l’économie sont les priorités absolues en ce moment. Cette décision n’en est pas moins lourde de conséquences pour le secteur du tourisme, le vote sur «l’initiative de résiliation», qui lui est préjudiciable, étant retardé.

L’hôtellerie-restauration et le tourisme luttent pour leur survie

Le Conseil fédéral a décidé de la fermeture des restaurants, bars et clubs dans tout le pays. Les stations de ski sont fermées depuis samedi. En raison de la crise du coronavirus, l’hôtellerie-restauration et le tourisme sont confrontés à une situation critique et luttent pour leur survie. C’est pourquoi la branche exige des mesures efficaces pour surmonter les pénuries de liquidités, des nouvelles améliorations de l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail et l’introduction immédiate d’un fonds pour les cas de rigueur.

Coronavirus: impact sur l’hôtellerie-restauration, période du 28 février au 12 mars 2020

Coronavirus: le Conseil fédéral impose des mesures drastiques
Réaction de GastroSuisse

Les nouvelles mesures drastiques adoptées par le Conseil fédéral sont lourdes de conséquences et frappent de plein fouet l'hôtellerie-restauration. En raison de la crise du coronavirus, la branche doit déjà faire face à une diminution extrême du chiffre d'affaires. Les prochaines semaines vont être déterminantes pour la survie de nombreuses entreprises. En outre, la mise en oeuvre des nouvelles prescriptions s'annonce extrêmement difficile pour un grand nombre d'établissements. Néanmoins, la branche fera tout son possible afin de servir ses clients dans le cadre des possibilités qui sont encore autorisées. Pour la population, les restaurants et les hôtels sont aussi des lieux d'échange et de rencontre importants. GastroSuisse salue toutefois la volonté du Conseil fédéral de proposer une aide économique immédiate aux entreprises concernées. Il est impératif que ces fonds affluent rapidement et de manière non bureaucratique. Les conséquences économiques du coronavirus menacent de plonger l'ensemble de la branche avec ses 260 000 employés dans une crise à long terme.

Coronavirus: la branche du tourisme exige un soutien immédiat

Depuis l’irruption du coronavirus en Europe et en Suisse, nombreuses sont les entreprises à subir un effondrement considérable de leur chiffre d’affaires. Selon le dernier sondage mené par HotellerieSuisse, les établissements interrogés escomptent en moyenne une baisse de 45 % de leur chiffre d’affaires en mars et en avril. De plus, 91 % d’entre eux sont confrontés à un recul significatif des nouvelles réservations. En vue d’amortir le choc, la branche demande des allègements pour réduire l’horaire de travail ainsi que des mesures immédiates pour surmonter la pénurie de liquidités, par exemple sous forme de prêts non bureaucratiques à taux zéro.

21 nouveaux sommeliers de la bière s'engagent pour la diversité de la bière

Le 11 mars 2020, 21 participants au séminaire intensif « Le sommelier suisse de la bière®. La découverte, la dégustation et la présentation attractive de la bière » ont reçu leur certificat bien mérité. Les frais émoulus sommeliers de la bière sont désormais parés pour mettre à profit les connaissances acquises autour de la bière et les transmettre aux personnes intéressées.

Le Conseil national s’attaque à l’îlot de cherté

Le Conseil national a délibéré aujourd’hui de l’initiative pour des prix équitables et du contre-projet indirect. Les initiateurs saluent l’amélioration déterminante du contre-projet du Conseil fédéral par la chambre basse et son intention d’agir enfin contre l’arnaque des prix en Suisse.

Coronavirus – Les associations de tourisme exigent une réaction rapide

HotellerieSuisse et GastroSuisse, qui représentent conjointement les demandes des acteurs du tourisme, ont participé ce jour à la table ronde organisée par le conseiller fédéral Guy Parmelin sur le sujet du coronavirus. À l’heure actuelle, il est encore difficile d’évaluer l’ampleur et la portée des conséquences du coronavirus sur le tourisme. Toutefois, les régions font état d’un effondrement de la demande et il convient donc d’examiner de plus en plus sérieusement la situation des établissements. Les plus grandes associations suisses de tourisme exigent de la part du Conseil fédéral un accompagnement rapide et non bureaucratique des PME fortement touchées. Une approche pragmatique de la réduction du temps de travail et des mesures destinées à surmonter les pénuries de liquidités figurent au centre des revendications.

De grands préjudices pour l’économie suisse
La Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse présente une étude sur l’îlot de cherté

Des milliards de francs échappent chaque année à l’économie suisse. C’est ce que montre une étude de la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse. Les producteurs et fournisseurs étrangers isolent leurs systèmes de distribution et imposent de fortes majorations de prix en Suisse. Rien que dans les domaines examinés, les acheteurs suisses paient plus de trois milliards de francs en trop. L’ancien surveillant des prix Rudolf Strahm estime à près de 15 milliards de francs la perte subie dans l’ensemble de l’économie.

Réforme de la prévoyance professionnelle : GastroSuisse favorable à un compromis raisonnable

La prévoyance professionnelle doit être réformée d’urgence. En décembre dernier, le Conseil fédéral a mis un projet en consultation. Avec le modèle de l’Union suisse des arts et métiers (usam) et le «compromis raisonnable», deux nouvelles propositions de réforme sont au débat. GastroSuisse soutient le «compromis raisonnable», estime toutefois que la question de la compensation de la génération de transition appelle encore certaines clarifications.

20 nouveaux sommeliers de la bière s'engagent pour la di-versité de la bière

Le 8 janvier 2020, 20 participants au séminaire intensif « Le sommelier suisse de la bière®. La découverte, la dégustation et la présentation attractive de la bière » ont reçu leur certificat bien mérité. Les frais émoulus sommeliers de la bière sont désormais parés pour mettre à profit les connaissances acquises autour de la bière et les trans-mettre aux personnes intéressées. 

Enquête GFS Initiative pour des prix équitables:
Large majorité en faveur de l’initiative pour des prix équitables

Une grande partie de la population suisse souhaite faire quelque chose contre la «surtaxe Suisse» injuste. C’est ce que montre une enquête représentative menée par GFS-zürich. 68% des répondants appuient le principe de l’initiative. Seulement 20% ne sont pas d’accord. 12% sont encore indécis ou ne donnent pas de réponse. Une nette majorité des personnes interrogées souhaite donc renforcer le droit de la concurrence et mettre ainsi les acheteurs suisses sur un pied d’égalité avec les acheteurs étrangers. L’initiative pour des prix équitables lutte contre les suppléments de prix injustifiés pour les clients suisses.

Inscription initiale Veuillez-vous enregistrer dans le nouveau système. Ceci s'applique également aux membres et clients existants. Inscrire