Dernières nouvelles

Ne pas mettre les assurances sociales en péril
Le Conseil de GastroSuisse dit non au contre-projet indirect pour un congé de paternité payé. Les coûts de 229 millions de francs par an sont comparativement élevés et difficiles à supporter, compte tenu de la récession imminente.

GastroSuisse rejette également l’initiative de limitation. Une acceptation mettrait en péril la voie bilatérale, qui a fait ses preuves. De bonnes conditions cadres sont absolument essentielles dans la crise actuelle.

Vers le communiqué de presse

 

Coronavirus
La pandémie a durement touché le secteur de l’hôtellerie-restauration. GastroSuisse soutient ses membres à travers des informations et des recommandations pour les entreprises, par le conseil juridique et les aides qu’elle propose concernant le plan de protection. Au niveau politique, la Fédération se mobilise pour l’hôtellerie et la restauration.

Deux exemples: les collaborateurs travaillant sur appel et les personnes au bénéfice d’un contrat de travail à durée déterminée doivent continuer à avoir droit à l’indemnité de chômage partiel. De plus, GastroSuisse exige une réduction de 60% du loyer ou du fermage pour la durée de la fermeture imposée ou de la restriction des activités des magasins et également en cas de nouveau lockdown.

Vers la prise de position

 

Déclaration des pains et des produits de boulangerie
La motion 20.3910, «Déclaration du pays de production des pains et produits de boulangerie» prévoit l’obligation de déclarer le pays de production des pains et produits de boulangerie – y compris lorsque ceux-ci sont mis à disposition, comme c’est habituellement le cas dans les restaurants.

Si l’intention implicite de la motion de promouvoir le pain produit en Suisse peut être saluée, le travail supplémentaire que cela implique pour l’hôtellerie et la restauration est disproportionné et coûteux. GastroSuisse exige que l’hôtellerie-restauration soit dispensée de cette obligation de déclarer. Pour l’hôtellerie-restauration, il serait difficilement compréhensible que la quatrième industrie la plus importante du pays soit soumise à des exigences administratives supplémentaires alors qu’elle traverse la pire crise depuis la Seconde Guerre mondiale.

Vers la motion

Inscription initiale Veuillez-vous enregistrer dans le nouveau système. Ceci s'applique également aux membres et clients existants. Inscrire