Finances et impôts

Des finances à effet durable et un système fiscal concurrentiel


GastroSuisse s’engage pour des finances étatiques saines et un système fiscal concurrentiel. Une politique financière à effet durable constitue une condition importante pour la stabilité économique. C’est pourquoi la croissance des dépenses doit être limitée et les dettes réduites de façon continue afin que la stabilité financière du pays puisse être garantie également à l’avenir. Un système fiscal clair et favorable à l’économie est particulièrement important pour l’hôtellerie-restauration. D’une part, la restauration et l’hôtellerie sont confrontées à des conditions-cadres économiques difficiles. Le franc fort et le tourisme de restauration mettent la branche à rude épreuve. D’autre part, la complexité du système fiscal et la charge administrative donnent du fil à retordre aux petites et moyennes entreprises de l’hôtellerie-restauration. C’est pourquoi il faut un système fiscal qui accroisse la compétitivité de la place touristique qu’est la Suisse et qui réduise la charge bureaucratique pour les PME.

Taxe sur la valeur ajoutée en Suisse: ancrage définitif du taux spécial pour les prestations de l’hébergement
La taxe sur la valeur ajoutée a été introduite en Suisse au milieu des années nonante. L’impôt de base s’élève actuellement à 7.7%. Un taux réduit de 2,5% est perçu sur certaines prestations de services et marchandises. De plus, un taux spécial de 3,7%, limité dans le temps, s’applique aux nuitées. Pour l’heure, ces trois taux d’imposition s’appliquent dans l’hôtellerie-restauration. En 2014, GastroSuisse s’est engagée pour l’unification des taux de TVA pour les restaurants et les take-aways. L’initiative populaire a été rejetée par le peuple. Depuis lors, GastroSuisse s’engage pour l’ancrage définitif du taux spécial pour les prestations de l’hébergement.

Inscription initiale S'il vous plaît connecter une fois au nouveau système. Cela vaut également pour les membres et les clients existants Inscrire