Menace d’une société à deux vitesses

Point de Presse 25 Août 2021

Certains cantons souhaitent que le certificat COVID devienne obligatoire également dans l’hôtellerie-restauration. Dans sa conférence de presse d’aujourd’hui, le Conseil fédéral est allé dans le même sens. GastroSuisse s’y oppose et est très préoccupée par cette évolution. Le certificat obligatoire est discriminatoire et divise la société. En outre, la restauration subirait des pertes massives de chiffre d’affaires. Des alternatives doivent être examinées avant que le Conseil fédéral et les cantons ne prennent des mesures anticonstitutionnelles.

Un changement de cap, mais dans la mauvaise direction

Point de Presse 19 Mars 2021

Les restaurants ne peuvent ouvrir ni espaces intérieurs ni espaces extérieurs. La déception de l’hôtellerie-restauration est immense. Cette approche bien trop hésitante du Conseil fédéral continue d’aggraver la situation dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. La renonciation du Conseil fédéral à lever le confinement de la branche avec effet immédiat est totalement incompréhensible. GastroSuisse exige une gestion différente de la pandémie et une adaptation de la stratégie.

 

Un pas trop hésitant et incompréhensible

Point de Presse 12 mars 2021

Selon la proposition du Conseil fédéral, les restaurants seraient de nouveau autorisés à recevoir des clients dans les espaces extérieurs à partir du 22 mars seulement. Et les espaces intérieurs devraient encore rester fermés. Cette approche trop hésitante du Conseil fédéral continue d’aggraver la situation dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Il est totalement incompréhensible que le Conseil fédéral refuse de lever le confinement de la branche avec effet immédiat, autrement dit aussi pour les espaces intérieurs. GastroSuisse exige une gestion différente de la pandémie et une adaptation de la stratégie.

Grands risques pour quel bénéfice?

Point de Presse 14 février 2021

La décision est un coup en plein cœur de l’hôtellerie-restauration. Le fait que seules les terrasses puissent être ouvertes - si tant est qu’elles le soient - à partir du 22 mars n’est pas une solution applicable dans la pratique. La décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral est absolument disproportionnée et aggrave la constante compression du personnel dans l’hôtellerie-restauration. En outre, il y a des effets indirects différés pour les fournisseurs et l’ensemble du des activités commerciales. Le dégât est immense.

Inscription initiale Veuillez-vous enregistrer dans le nouveau système. Ceci s'applique également aux membres et clients existants. Inscrire