Nos Revendications

La fermeture de branches individuelles n’est pas une stratégie à long terme efficace

A ce jour, aucune preuve scientifique n’a démontré que la branche de l’hôtellerie-restauration est un vecteur important de la pandémie en Suisse. L’hôtellerie-restauration attend maintenant de pouvoir accueillir à nouveau des clients. Le confinement de branches individuelles n’est pas une stratégie à long terme et doit servir uniquement à court terme pour empêcher une surcharge du système de santé. La pandémie n’a pas de date de fin. Il convient aujourd’hui de repenser la manière de la combattre. Nous devons trouver des voies qui nous permettent de combattre le virus sans paralyser des branches entières. Il est indispensable de mettre rapidement en place une stratégie coordonnée de tests, de traçage, de mise en quarantaine et de vaccination. Les groupes à risque doivent enfin être protégés de manière plus efficace. La fermeture de branches individuelles n’est pas une stratégie durable, efficace ou économiquement efficiente pour lutter contre la pandémie.

 

Revendication no 1: à la lumière de l’évolution épidémiologique, GastroSuisse demande une sortie rapide de la stratégie de confinement. Au plus tard le 15 mars, un premier pas en direction d’une ouverture devra être fait.

Revendication no 2: l’hôtellerie-restauration a enfin besoin de savoir avec certitude quand elle peut rouvrir et sous quelles conditions les restrictions réglementaires seront assouplies.

Revendication no 3: GastroSuisse demande une réouverture uniforme sur le plan suisse et par étapes en tenant compte de l’évolution épidémiologique.

Revendication no 4: les dispositions prises par les autorités doivent permettre aux établissements de l’hôtellerie-restauration une exploitation économiquement viable.

Revendication no 5: En vue d’une éventuelle poursuite des restrictions de la part des autorités, le Conseil fédéral doit d’ores et déjà préparer et mettre en place des mesures visant à atténuer les pertes futures des entreprises.

 

Des améliorations sont nécessaires en matière d’aides pour cas de rigueur

GastroSuisse continue de s’engager pour que...:

  • la Confédération et les cantons règlent les points en suspens dans le cadre des mesures pour les cas de rigueur et mettent fin aux inégalités de traitement;
  • les entreprises de l’hôtellerie-restauration ne soient pas désavantagées en raison de leur taille, date de fondation, forme juridique ou chiffre d’affaires dans le cadre des règles pour les cas de rigueur. Les programmes pour les cas de rigueur doivent être aussi équitables que possible et provoquer le moins possible de distorsion de concurrence;
  • les cantons respectent les exigences de la Confédération et qu’ils n’établissent pas de critères plus sévères pour les cas de rigueur;
  • les cantons traitent les demandes pour cas de rigueur avec efficacité et sans bureaucratie pour permettre un versement rapide des indemnisations financières;
  • les indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail soient simplifiées et élargies.

 

Inscription initiale Veuillez-vous enregistrer dans le nouveau système. Ceci s'applique également aux membres et clients existants. Inscrire